MAI 2018 : Dédicace à mon voisin de palier…

Bonjour à tous !

En ce joli mois de mai, je vous parle de phytoembryothérapie avec le bourgeon de noisetier, que je dédie tout particulièrement à celui qui fût mon voisin de palier, pour mon plus grand enchantement !

Merci Monsieur l’écureuil !

Corylus avellana:Le noisetier

Famille des bétulacées.

Le noisetier est un arbrisseau, même s’il atteint parfois 6 mètres de haut. Vous le trouverez en lisière des forêts, des taillis et des haies.

On l’appelle également coudrier, ses rameaux servent à fabriquer la baguette du sourcier.

Son nom grec « corus « vient de la cupule qui coiffe son fruit .

Le symbole du noisetier, c’est la forme de la noisette qui ressemble à l’organe du cœur.

Dans nos campagnes , il était synonyme de prospérité et de fécondité .

Principes actifs majeurs  :

Tanins – proanthocyanidols – flavonoïdes – triterpènes.

Indications :

Le noisetier est un grand remède à actions cardio-pulmonaire et hépatique .

Emphysème, tumeurs pulmonaires traitées par chimiothérapie ou radiothérapie .

Au niveau circulatoire : protecteur de la circulation (avec la myrtille),  œdèmes des membres inférieures, ulcère variqueux et nécrotique. ( il contient de l’allantoïne au pouvoir cicatrisant).

Au niveau hépatique il améliore et stimule le métabolisme (sauf pour les glucides), et par conséquent traite les dyspepsies et les maux de tête.

Emploi :

20 gouttes/jour de macérat de bourgeons de noisetier dans un verre d’eau .

Pensée du mois

 » On ne peut connaître que ce que l’on aime . Plus la connaissance se veut profonde et complète, plus cet amour doit être puissant et vivant  » Goethe .

Je dédie également cette pensée à un grand amoureux du noisetier, Fabien .

Je me réjouis déjà de vous retrouver le mois prochain,

Plein épanouissement à vous tous !

Marie-line